Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

MENACE SUR LE PARC DU SERENGETI

Le Serengeti fait partie du patrimoine mondial de l’humanité. Il a été classé parmi les grandes richesses naturelles par l’Unesco. Avec ses 14 765 m2, ce haut plateau qui culmine à 1800 m d’altitude, est célèbre dans le monde entier.
Le Serengeti est le plus connu des parcs nationaux de Tanzanie.
La densité de sa faune est véritablement impressionnante : on y voit couramment guépards et léopards, lions en meute ou gros attroupement de buffles ou d’éléphants, des milliers d’oiseaux, des échassiers, des rongeurs tout un monde animal se rencontre au Serengeti ce qui fait la joie des safaris.
Le Serengeti accueille la célèbre grande migration des gnous et herbivores, quelques deux millions d’individus qui se déplacent du Serengeti en Tanzanie vers le Masaï Mara au Kenya ! Ce phénomène est unique au monde et se produit chaque année à différentes périodes liées à la densité de pluies sur la région. En général c’est fin juin que l’on observe les premiers rassemblements. Les herbivores sont à la recherche de nouveaux pâturages et se rassemblent en nombre dans les zones encore vertes avant de migrer peu à peu durant plusieurs mois.
Dans son incroyable capacité à détruire ce que la nature a mis des milliers d’années a construire, l’être humain et particulièrement le gouvernement tanzanien s’est mis dans la tête il y a deux ans de construire une autoroute qui traverserait le Serengeti, sur les pas de la migration. Une destruction programmée de l’habitat de centaines de milliers d’animaux ! Sous le poids et la menace de centaines d’associations internationales de défense de l’environnement et de l’UNESCO, le gouvernement tanzanien a précisé la semaine passée que le “projet de route bitumée traversant le Serengeti était repoussé”.
L’association écologiste “Serengeti Watch” annonce “qu’il n’y a pas lieu de se réjouir” car le terme “repoussé” ne laisse rien présager de bon.

Comments are closed.