Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

LE SACRIFICE DES PLATANES

Frappés par la maladie, 42 000 platanes qui bordent les quelques 239 km du canal du Midi vont être sacrifiés. Ombres tutélaires d’un patrimoine séculaire (inscrit au Patrimoine de l’Unesco), les arbres sont rongés depuis 2006 par un mal incurable et un véritable fléau répondant au nom de Ceratocystis platani (son appellation commune étant “chancre coloré”).
Tout a été essayé – sans succès – pour l’éradiquer et le nombre d’arbres morts se comptent déjà par dizaines de milliers. Ce champignon dévastateur, importé des USA, a franchi l’Atlantique dans le bois des caisses transportant du matériel pour les militaires américains lors de la seconde guerre mondiale.
Le problème est particulièrement aigu le long du canal du Midi car la maladie est propagée par l’eau. En parallèle, ce ne sont ni les insectes, ni le vent qui la transporte mais le plus souvent les entreprises qui entretiennent les bord de routes et qui creusent ou nettoient les fossés aux abords des platanes. Il suffit qu’un outil touche le tronc ou les racines d’un arbre contaminé pour qu’il devienne vecteur de la maladie auprès des arbres sains se trouvant aux alentours.
Après de nombreuses années de recherche, lINRA a néanmoins réussi à créer en 2003 une variété de platane résistante au chancre coloré. Baptisé “Platanor” (platane en or), cet arbre est le seul qui survit au champignon. Reste qu’il va falloir créer plusieurs autres variétés de platanes pour envisager de reconstituer le patrimoine perdu…

Comments are closed.