Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

LE JARDIN DE MONET A GIVERNY

Ce jardin ressemble à une peinture… Normal, c’est celui de Claude Monet.
Au fil des années, le peintre avait appris à jouer avec couleurs et lumière pour dessiner ses tableaux végétaux. Proche du Relais du Vert Bois, c’est une escapade des plus agréables.
Le jardin d’eau offre en plus ses reflets couleur du temps. Construit entre ombre et lumière, les plantes y poussent au fil des ans, à leur façon. Monet aimait s’y laissé surprendre et cet espace était pour lui une source inépuisable d’inspiration.
Le jardin est resté fidèle à l’esprit de son créateur mais l’ouverture à la visite impose quelques contraintes de circulation et de fleurissement permanent. Les presque 500 000 visiteurs annuels ne supporteraient pas de voir des parcelles sans couleur. C’est donc un jardin d’artiste géré comme un jardin public par le chef jardinier Gilbert Vahé.
Il est de la vieille école qui croit encore à la chimie même si Gilbert Vahé a découvert à ses dépens sa dangerosité. Durant 5 ans, une solution de cuivre était sensée désinfecter les eaux. Elle a surtout tué tous les micro-organismes et cela a été une véritable catastrophe dont il a fallu “réparer” les dégâts sur plusieurs saisons. Le Chef jardinier avouait aussi récemment que plusieurs de ses confrères sont très malades à cause des pesticides utilisés sans protection et que cela l’inquiètait pour sa propre santé. Ses plus jeunes jardiniers poussent à l’abandon total des produits chimiques. C’est une bonne nouvelle qui montre qu’on avance dans la bonne direction.
Visiter Giverny, c’est recevoir une leçon de mise en scène végétale donnée par Claude Monet lui-même. Ainsi par exemple, des fleurs d’un beau jaune éclatant assurent la luminosité aux zones d’ombre. Au printemps, la végétation est basse et, selon le langage pictural, “pointilliste“. Les arbres en fleurs lui donnent du volume. En été, elle est luxuriante et, à Giverny, elle est arrangée en lignes de couleur. En automne, elle s’apaise dans sa plénitude. Bref, c’est une visite de toutes les saisons !

Comments are closed.