Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

LES ANIMAUX FACE AU FROID

Dans les régions tempérées, comme c’est le cas en France, l’hiver est une période difficile pour tous les animaux. 
Les oiseaux migrateurs, comme les hirondelles, assurent leur survie en allant passer cette saison dans une région du globe plus favorable. Pourtant de très nombreux animaux restent sur place et doivent alors mettre en jeu des mécanismes leur permettant de résister aux conditions défavorables.
Certains entrent dans un état de vie ralentie : c’est l’hibernation pour la marmotte, le hérisson, le hamster, le loir ou la chauve-souris et l’hivernage pour les amphibiens et les reptiles.
L’ours, le blaireau et le putois n’hibernent pas tout à fait, la différence venant du fait que leur température chute peu (de 5 à 7 degrés) et que malgré leur position en boule et leur somnolence, ils sont capables pendant cette période de réagir et de se déplacer, même hors de leur tanière lorsque le temps le permet. La femelle ours peut même mettre bas pendant cette période, et alimenter ses petits dans la foulée.
Ceux qui restent actifs doivent faire face au froid et au manque de nourriture. Chez les mammifères comme le renard, l’âne ou bien encore  le cheval, le pelage s’épaissit. Le comportement alimentaire peut également se modifier : les mésanges, insectivores en été, se mettent à consommer des graines et des fruits, l’aigle devient quant à lui plus charognard.
L’écureuil et le casse-noix “prévoient le coup” en faisant des réserves de graisse en automne avant d’aller piocher dedans en hiver. Pour ceux qui ne font pas pas de réserve, il faut se débrouiller coute que coute : les branches et écorces satisfont les herbivores comme les cerfs, les chevreuils, les rongeurs régalent les renards et les rapaces, les moineaux, pivert et autres oiseaux se nourrissent de graines sèches et d’insectes.
Le renard polaire supporte les grands froids grâce à son épaisse fourrure qui le protège jusqu’à -70°C, température à laquelle il commence seulement à ressentir les effets du froid ! Quant au tétras-lyre, il creuse généralement un igloo pour se protéger du froid.
Et l’homme dans tout cela ? Avec une température corporelle de 37.2°C, il tombe en état d’hypothermie à partir de 35°C et devient inconscient à 33°C…

Comments are closed.