Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

LES MAISONS FORESTIERES, GARDIENNES DE NOS FORETS

A l’origine une maison forestière est un logement de fonction généralement situé en bordure de forêt et destiné à accueillir un ou plusieurs gardes forestiers.
Historiquement, c’est au XIIIe siècle qu’apparaît l’appellation “Eaux et Forêts”, dans une ordonnance de 1219, à la demande du roi Philippe II Auguste. Cette ordonnance porte sur une réglementation de l’exploitation et des ventes du bois. Le premier aménagement forestier connu date de 1230.
En 1346, Philippe VI de Valois crée le premier code forestier par l’ordonnance de Brunoy. Ce texte donne naissance à la première administration spéciale des forêts avec la naissance du corps des Maîtres des Eaux et Forêts. Il installe alors  en Forêt de Retz, dans le département de l’Aisne, le premier “maître du royaume”.
Plus tard, au fil des ans, du fait de ces activités multiples et parfois incontrôlées, la forêt est dégradée. Les revenus seigneuriaux, qui en sont tirés, diminuent. Pour freiner l’altération de ce patrimoine, des mesures de réglementation, de codification des usages et de surveillance du patrimoine forestier sont prises au XVe siècle. Elles conduisent en 1420 à la création d’un Grand Maître des eaux et forêts ainsi qu’à des postes de contrôleurs et de gardes forestiers.
En août 1669, l’Ordonnance des Eaux et Forêts de Colbert réglemente pour la première fois la gestion des espaces forestiers français.  On voit l’apparition des premières maisons forestières qui connaîtront un véritable essor sous Napoléon avant que les gardes forestiers ne soient organisés en compagnies ou sections de Chasseurs forestiers par le décret du 22 septembre 1882, et faisant partie intégrante de l’armée !
C’est en 1853 qu’à été bâtie “la Forestière” et son premier locataire a été François Laforêt (cela ne s’invente pas) nommé “premier garde forestier de forêt de Bord”. La longère normande construite en silex, chaux et moellons a été modifiée successivement en 1880, en 1912 puis en 1957. Cédée par l’ONF (Office National des Forêts) en 1982 à Madame Janine Raucourt, la Forestière est devenue “Le Relais du Vert Bois” en 2009 après que nous l’ayons rachetée dans le prolongement de notre propriété… Après deux ans d’intenses travaux tous les week-ends et les vacances à la sueur de notre front, le Relais du Vert Bois est devenu le 2 juillet 2011 le seul gîte 5 épis aux couleurs de Gîtes de France pour notre plus grand plaisir…et le vôtre !

Comments are closed.