Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

UN CHAMPIGNON DE LEGENDE


L’amanite tue-mouches (Amanita Muscaria), d’aspect très caractéristique, fait partie des champignons les plus connus, grâce à son chapeau rouge vif tacheté de blanc.

Son surnom, “tue-mouches”, n’est pas usurpé et les anciens ne l’ont pas oublié : quelques-uns utilisent encore une préparation très efficace dont l’origine se perd dans la nuit des temps ! Le chapeau de quelques spécimens est haché menu et mis à macérer durant une nuit dans une bolée de lait sucré. Dès le lendemain, les mouches se ruent sur un mets irrésistible devenu poison mortel …

Commune sous les sapins et les bouleaux, cette amanite, pourtant vénéneuse à souhait, a toujours fait bonne figure dans les dessins animés et les contes de fées, comme les lutins, gnomes et trolls.
Dans la réalité, on voit souvent plusieurs amanites tue-mouches au même endroit, ce qui permet d’observer ce champignon caractéristique à différents stades de son développement. Il contient de faibles quantités de substances toxiques comme l’acide iboténique et le muscimol, provoquant nausées, vomissements, transpirations et symptômes d’ivresse, suivis d’hallucinations. En grande quantité, l’amanite tue-mouches peut être mortelle, à la suite des déshydratations provoquées par les vomissements et les diarrhées.  Historiquement, certains peuples de Sibérie, certains Chamans et plus loin encore, les Vikings consommaient ce champignon pour ses vertus hallucinogènes et sa capacité à accélérer le passage vers un mode de conscience altérée…

Comments are closed.