Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

LE CENTENAIRE DE LA LPO


1912-2012. La LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) fête ses 100 ans aujourd’hui. 100 ans de combat, 100 ans de détermination, 100 ans d’actions pour la Nature.
Durant toute l’année 2012, vous pourrez retrouver sur le site dédié au centenaire de l’association, tous les grands rendez-vous (animations, expositions, concerts), les reportages, les vidéos, les témoignages qui vont faire du centenaire de la LPO une grande fête pour la Nature.
Tout a commencé par une affaire de chasse au début du XXe siècle. Des trains étaient affrétés pour des fous de la gâchette qui venaient se défouler sur les îles bretonnes. Ils tiraient sur tout ce qui bougeait et en priorité sur les macareux moines, avant de partir en laissant des milliers de cartouches et d’oiseaux morts ou agonisants.
La seule colonie des 7 Îles passa de 20 000 oiseaux à moins de 200 en deux saisons de chasse !
Scandalisés, des pionniers de l’écologie ont donc créé, le 26 janvier 1912, la Ligue française pour la protection des oiseaux, association toujours pleine de vitalité un siècle plus tard. Il faut dire que le travail ne manque pas… Le macareux moine est resté son symbole.
La LPO est aujourd’hui la représentante officielle de Birdlife international et gère 10 réserves naturelles nationales. Son siège est situé à Rochefort et son Président en est Allain Bougrain Dubourg.
L’association publie de très intéressants magazines comme L’Oiseau Mag, L’Oiseau Mag Junior, Rapaces de France et Ornithos. À l’occasion du centenaire de la LPO, le recueil “Du goudron et des plumes” est publié par “Charlie Hebdo”. Dans ce livre à thème, divisé en chapitres (voleurs de poules, oiseaux célèbres, grippe aviaire, mazoutage, réchauffement polaire, chasseurs, poulets à la dioxine), c’est toute la société qui passe sous la “plume” des dessinateurs, au gré des marottes de chacun. Au final, un regard d’aigle sur des problématiques toutes politiques, un angle original et ébouriffant sur notre société !

Comments are closed.