Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

POURQUOI LE COQ CHANTE-T-IL TÔT LE MATIN ?

La campagne, l’air pur, la douceur de vivre, le calme…. C’est sans compter sur un certain animal de la basse-cour ! Fier, il se pavane devant ses congénères en ébouriffant ses plumes colorées et attention à ceux qui sortent du rang, son courroux est terrible. De qui parle-t-on ? Mais de monsieur le coq, bien sûr.
Symbole de notre joli pays, il est aussi celui qui s’époumone et entame une “sérénade” aux premières lueurs du jour. Mais pourquoi le coq éprouve-t-il le besoin de pousser la chansonnette si tôt ?
Comme chez les humains, les animaux de la basse-cour constituent une vraie société où chacun occupe une fonction bien définie. Les poules “caquettent” et pondent des œufs, les poussins “pépient” pour manger et les coqs “chantent” tout en faisant régner l’ordre et en s’affrontant pour savoir qui va garder ou prendre la tête de la tribu.
Le coq est un animal polygame. Il passe sa journée, souvent perché, à surveiller son harem. Gare à celui qui tenterait de lui chiper sa place. Voilà pourquoi le coq chante. C’est un moyen pour lui de faire régner l’ordre au sein de sa tribu, de marquer son territoire et de signifier aux éventuels concurrents qu’il est bien là et prêt à en découdre s’il se sent menacé.
Par son timbre, son intensité ou sa complexité, le chant transmet des indices sur la qualité du maître des lieux et décourage d’éventuels adversaires. Le territoire du coq s’étend donc jusqu’aux endroits où les autres coqs ne peuvent plus l’entendre. Le coq a donc tout intérêt à se faire entendre le plus loin possible.
Et il est loin d’être le seul à s’exprimer aux aurores ! Nombre d’oiseaux chantent à l’aube. C’est le concert matinal. Un peu avant le lever du soleil, ils montrent qu’ils sont là, avant d’être vus.
Que ce soit en anglais, en espagnol ou bien encore en chinois, le coq donne de la voix le matin. Mais pas seulement ! Contrairement aux idées reçues, le mâle chante du matin au soir sauf que nous n’y prêtons pas attention. Si nous nous focalisons sur le chant matinal c’est uniquement parce que nous sommes plongés dans un profond sommeil où règne un silence inégalable pendant notre période de veille. Les scientifiques y enregistrent 30 décibels (sauf si votre conjoint(e) ronfle allègrement). Il faut dépasser la barre symbolique des 10 décibels pour qu’un son nous réveille.
Imaginez alors un coq qui chante aux alentours de 50 voire 60 dB ! Le reste de la journée, vous l’entendez à peine car il existe un brouhaha même léger qui couvre les gammes du gallinacé mâle. Contrairement à une idée fausse, le coq chante aussi le reste du jour. Plusieurs fois dans la journée, par son cri, il renouvelle le bail de location de son espace. Même s’il s’agit d’un tas de fumier !
Le coq claironne grâce à son syrinx, organe situé au fond de la trachée. Le fonctionnement est comparable à celui d’une cornemuse. Une poche d’air se comprime et libère de l’air qui fait vibrer la membrane de deux cavités. Ainsi le coq peut effectuer ses vocalises dès que ça lui chante !

Comments are closed.