Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

LOANGO, UNE PETITE STAR ATTENDRISSANTE

Loango. C’est le nom de ce bébé mâle Mangabey couronné né le 5 mars 2012 à la Ménagerie du jardin des Plantes de Paris.
Et il a déjà doublé de poids et de taille depuis sa naissance. “C’est la preuve qu’il se porte bien”, se réjouit Gérard Dousseau, chef soigneur de la Ménagerie.

Aujourd’hui, Loango regarde les visiteurs avec ses grands yeux étonnés qui charment petits et grands.

Ses premiers pas à la Ménagerie n’ont pourtant pas été faciles : rejeté à la naissance par sa mère, les vétérinaires et les soigneurs du zoo ont été obligés de l’élever eux-mêmes.
“Nous ne l’élevons pas en couveuse. Nous prenons soin de le laisser en contact visuel permanent avec sa famille, qu’il rejoindra dans quelques semaines”, souligne Gérard Dousseau.
Comme tout bébé, Loango dort beaucoup. Mais, pour le voir éveillé, il faut venir à l’heure de ses repas, à 12 heures et à 16 heures. Au menu : biberons agrémentés de fruits et légumes crus pour cette petite star  joueuse et espiègle.

Selon l’équipe animalière du jardin des Plantes, cette naissance en captivité est toujours un événement.
Le Mangabey couronné est une espèce particulièrement fragile, en danger critique d’extinction et sa population est estimée à moins de 1000 individus. Comme souvent, les principales menaces qui pèsent sur ces animaux sont la chasse ainsi que la fragmentation ou la destruction de leur habitat.
On le trouve dans les bassins côtiers du Cameroun, de la Guinée-Equatoriale et du Gabon mais il en existe aussi dans l’ouest de la république démocratique du Congo ainsi qu’au Ghana.
Ces naissances en captivité permettent d’assurer sa reproduction avant qu’elle ne s’éteigne. “On peut même espérer réalimenter la nature dans 20 à 30 ans”, ajoute Gérard Dousseau.
 

Comments are closed.