Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

VIVE LES FRAISES !


Avec l’arrivée du printemps, les robes rouges et orangées des fraises françaises sont de retour sur les étals.
Charnues, sucrées, acidulées, elles célèbrent les beaux jours et apportent saveur, qualité et équilibre aux moments gourmands des petits et des grands. La fraise est très appréciée des Français puisque ces derniers en consomment près de 2 kilos par personne et par an.
Petit fruit rouge (ou jaune blanchâtre selon les variétés) et savoureux poussant à l’état sauvage en Europe, en Asie et le long de la côte ouest américaine, la fraise est connue depuis l’Antiquité. Les Romains la nommèrent fragaria vesca qui vient de fragrare (parfum) en latin. Puis, la fraise des bois tente d’être apprivoisée dans les potagers du Moyen Âge et devient un fruit très apprécié des tables de la Renaissance. Au XVIe siècle, le navigateur et explorateur Jacques Cartier importa les premiers fraisiers de ses voyages aux Amériques : leur culture peut commencer.
Mais c’est finalement à l’officier de marine Amédée-François Frézier, à son amour de la botanique et aux plants de fraises du Chili qu’il a ramenés en 1714 que nous devons la fraise d’aujourd’hui qui curieusement demeure un faux-fruit : ce sont les petits grains jaunes, les akènes, qui sont réellement les fruits des fraisiers !
Le pouvoir anti-oxydant des fraises est bénéfique pour nos neurones ! Les fraises contiennent de la fisétine, un antioxydant naturel qui contribuerait à protéger nos neurones des maladies neurodégénératives. Une portion de 6 fraises suffit à couvrir les apports journaliers recommandés en vitamine C, tandis que son apport en potassium, calcium, magnésium, fer ainsi que sa haute teneur en fibres favorise l’équilibre minéral de l’organisme et le bon fonctionnement du transit intestinal.
Il existe plus de 600 variétés différentes de fraises de par le monde. L’Europe en est le premier producteur, devant les USA. En France, et depuis 2008, l’AOPn Fraise regroupe quelques 500 producteurs. Leur objectif est bien sûr de pérenniser la production de fraises françaises en offrant aux consommateurs des variétés de qualité, qui, de mars à novembre, rythment la saison de la gourmandise :
– de mars à juin, on retrouve la “Gariguette”
– de mi-mars à mi-novembre la “Charlotte” est la préférée des enfants
– de mars à juillet, la “Ciflorette” est la plus parfumée, avec sa senteur de fraise des bois
– de mi-mars à mi-novembre, “les Rondes” regroupent plusieurs variétés de fraises à chair ferme et particulièrement juteuse.
Fragiles, les fraises s’abîment vite dans leur barquette. Il ne faut donc pas trop attendre pour s’en délecter. Elles peuvent cependant être conservées jusqu’à 2 jours dans un bac à légumes au frais. Bien penser à les sortir à température ambiante 20 minutes avant dégustation. Un passage sous un léger filet d’eau fraîche avant de les équeuter suffit à les mettre en condition tout en préservant leur saveur.
Seule précaution : les fraises accélèrent la libération d’histamine et peuvent parfois provoquer des allergies cutanées comme l’urticaire ! Chez l’enfant, on déconseille donc l’introduction de ce fruit dans l’alimentation avant l’âge de 6 mois.

Comments are closed.