Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

AVOIR UN ÂNE CHEZ SOI


Certaines personnes en ont envie depuis très longtemps, d’autres en sont tombés amoureux lors de leur passage au Relais du Vert Bois… Avoir un âne chez soi est un véritable bonheur, en revanche et comme pour tout animal il est vital de se poser les bonnes questions car  l’acquisition d’un âne ne s’improvise pas.
Commençons par exemple par rappeler qu’un âne vit une quarantaine d’années, voire plus… Adopter un petit “Cadichon”  c’est donc pour longtemps, très longtemps… Comme un chien ou un chat, un âne n’est pas non plus un jouet dont on se débarrasse après quelques mois. Un âne est un animal qui fonctionne énormément à l’affectif et il s’attache en conséquence très vite à ses maîtres. Plus que pour n’importe quel autre équidé, un abandon serait un véritable déchirement pour lui.
Avoir un âne signifie également avoir de l’espace car celui-ci a besoin au minimum d’un hectare de prairie. Relisez bien la dernière phrase : j’ai bien parlé de “prairie” et non de terrain. Autrement dit : un âne mange de l’herbe et il n’est pas envisageable de l’installer au milieu de…rien !
Il convient d’ailleurs de partager la prairie en plusieurs parcelles, séparées par une solide clôture de préférence électrifiée : il faut se rappeler que les ânes aiment bien prendre le large pour aller visiter le monde et brouter chez les autres. Bannissez toute utilisation de fils barbelés qui pourrait gravement blesser voire tuer votre compagnon. Si vous comptez bénéficier d’une clôture naturelle, vérifiez bien que votre âne ne risque pas rapidement d’en venir à bout en…la broutant tout simplement !
Avoir plusieurs parcelles permet de faire tourner l’âne d’une parcelle à l’autre pour que l’herbe ait le temps de se régénérer d’une part, et pour éviter à l’animal de se réinfecter avec les vers transmis par ses excréments d’autre part. Si vous ne possédez pas de prairie, il vous faudra en louer une. Forcément, les prix sont très variables en fonction de votre lieu d’habitation…
Il ne faut pas oublier qu’après chaque occupation d’une parcelle il est préférable de passer un matériel agricole pour scarifier le sol et disperser les crottins. Il peut être également opportun de réaliser ce que l’on appelle “un sursemis” de la prairie et que nous pratiquons au Relais du Vert Bois une fois tous les 3 ans. En d’autres termes, on sème au début du printemps un mélange spécifique de semences pour équidés qui va permettre de regarnir le garde-manger de nos amis à quatre pattes !
Rien ne se perd, tout se transforme : au Relais du Vert Bois, nous sommes équipés depuis plusieurs années d’un aspirateur à crottins attelé à notre quad. Particulièrement efficace et pratique d’emploi, cet équipement est passé deux fois par mois dans l’ensemble de nos prairies. Cette action préventive nous permet ainsi de ne vermifuger la plupart de nos équidés et lamas que deux fois par an au lieu de trois voire quatre fois en fonction des saisons (humides ou non par exemple).
Nous ne vermifugeons par ailleurs jamais au hasard : un examen vétérinaire coproscopique nous permet toujours de mieux cibler la molécule médicamenteuse à employer.
En l’absence d’herbe de bonne qualité et dans tous les cas à partir du début de l’automne jusqu’au début du printemps, un âne mange du foin. Et là encore, il y a un budget et de la manutention à ne pas sous-estimer : un âne a besoin d’environ 5 à 8 kilos de foin par jour.
Au niveau boisson, un âne boit moins qu’un cheval mais la quantité demeure tout de même entre 5 et 10 litres d’eau par jour (ce qui fait environ 3 mètres cubes par an). Contrairement aux bovins moins regardants sur la qualité de leur eau, un âne apprécie une eau très propre…
En fonction de l’activité de votre âne et du type de terrain sur lequel il se trouvera, la visite d’un pareur équin (le plus souvent un maréchal-ferrant) sera nécessaire pour parer les sabots une à trois fois par an. L’âne est un animal résistant qui réclame peu de soins mais cette opération est absolument primordiale, au risque de causer aux membres des lésions irréversibles.
Il est enfin nécessaire de faire vacciner son âne une fois chaque année contre la grippe équine, le tétanos et la rage. Toujours au rayon des soins, il est souhaitable de faire venir un dentiste équin au moins une fois par an afin de vérifier la bonne dentition.
Rapidement mais sûrement, voici donc terminé l’état des contingences matérielles et financières, non négligeables…
Question caractère, L’âne symbolise depuis longtemps stupidité et entêtement. A tort ! Est-ce à cause du fameux bonnet dont on affublait les mauvais élèves au siècle dernier? Ou à cause de la légende du roi Midas, qui, à la suite d’un sort jeté par le dieu Apollon, s’est retrouvé affublé d’une paire d’oreilles d’âne ? Les expressions de la langue française « faire l’âne », « têtu comme un âne » sont injustes et n’aident pas non plus à comprendre la vraie nature de l’âne. Ce dernier n’aimant pas le danger, il réfléchit et analyse les situations auxquelles il se retrouve confronté. Bien plus intelligent que son cousin le cheval ou le zèbre, il est en outre extrêmement sensible et particulièrement affectueux.
A l’état libre les ânes affichent une grande sociabilité en s’abreuvant, mangeant, et se toilettant en communauté. Mieux vaut se rappeler de ce point de détail, car un âne seul est un âne triste et…un âne bruyant : il exprimera son ennui et son inquiétude par un braiment retentissant. Il est en conséquence important de lui offrir un compagnon pour satisfaire à son besoin de vie communautaire.
Nos ânes Toto et Topaze sont par exemple I.N.S.É.P.A.R.A.B.L.E.S ! Notre âne miniature Meshak ne saurait non plus se passer de son joyeux compagnon Henkidou, notre cheval de type Falabella. L’amitié n’est ainsi pas réservée à l’être humain, et contrairement à ce dernier, celle des animaux ne s’effrite jamais avec le temps… Fidèles, attachants, doux, patients, curieux, sereins, discrets… nous sommes fiers d’avoir nos ânes comme amis !
Note : Le Relais du Vert Bois soutient l’Association Des Amis des Ânes (ADADA) et le “Donkey Sanctuary” en Angleterre.

Comments are closed.