Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

COULÉE MORTELLE SOUS LA BANQUISE

Certes on se plaint actuellement d’un été un peu pluvieux au Nord de la Loire, mais c’est actuellement l’hiver au Pôle Sud (-60,4°C hier à midi… oui, oui, vous avez bien lu !) et l’océan commence à geler pour former la banquise sur le continent Antarctique…
Autour des pôles, en hiver, des tubes de glace se forment et descendent jusqu’au fond de l’océan. A l’intérieur, une coulée mortelle fige toute forme de vie sur son passage.
La Banquise est formée d’eau douce, car lors de leur croissance, les microscopiques cristaux de glace expulsent le sel et les autres minéraux dissous. Les flaques se chargent alors en sel et se transforme en “saumure”  (de l’eau très salée). Le plus souvent, cette saumure coule au fond de l’océan où elle se dilue. Toutefois, il arrive parfois que la surface glacée forme une sorte de réservoir où s’accumule la fameuse “saumure”, trop chargée en sel pour pouvoir geler…
La banquise n’étant pas tout à fait rigide, une vague peut fracturer le réservoir, laissant couler la saumure – particulièrement dense – qui va s’échapper vers le fond. En l’absence de courant, ce flux d’eau salée ne se mélange pas et ressemble plutôt à une sorte de sirop que l’on verse dans un verre d’eau. L’eau, encore liquide sous la banquise, et très peu salée, gèle presque instantanément au contact du courant de saumure hyper froid qui la traverse.
Il se forme alors une sorte de cylindre aux parois glacées dans lequel la saumure continue de s’écouler. Petit à petit, cette cheminée progresse vers le fond de l’océan qui ne doit pas être trop profond : quelques mètres au maximum, sinon la stalactite risque de se briser. Lorsqu’elle atteint le fond, la saumure continue de couler en suivant la pente du sol et…en gelant littéralement tout sur son passage.
Ce phénomène très spectaculaire et plutôt méconnu est appelé “brinicle” en anglais : un mot composé de “brine” (saumure) et icicle (stalactite). Il a été filmé en 2001 par la BBC et visible ci-dessous.

Comments are closed.