Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

63 MILLIONS !

63 millions !  C’est le nombre d’animaux de compagnie que compte actuellement la France,   championne européenne dans ce domaine. Ce chiffre vertigineux vient d’être communiqué par la Facco, la chambre syndicale des fabricants d’aliments préparés pour animaux familiers, qui le tient elle-même de la dernière enquête TNS-SOFRES conduite à l’automne 2012 auprès de 14 000 foyers français.
La population humaine étant estimée à 66 million en France (estimation de l’Insee au 1er janvier 2014), cela fait environ un animal par personne… Beau record.
Les poissons remportent la palme, et de loin : ils sont 35 millions à tourner en rond dans leur aquarium. Viennent ensuite les chats (11,4 millions), les chiens (7,4 millions), les oiseaux (6,4 millions) et les rongeurs (2,7 millions). Et encore ! Ne sont pas comptabilisés dans cette étude certains nouveaux animaux de compagnie (NAC), pythons, batraciens et mygales (oui oui, des mygales) qui, semble-t-il, prennent de plus en plus de place dans les foyers.
Un bonheur ne venant jamais seul, le site Wamiz.com, dédié aux animaux de compagnie, publie même une magnifique infographie sur le même thème. Nulle coïncidence là-dessous. En cette approche de vacances estivales, durant lesquelles trop de bêtes se retrouvent abandonnées par leurs propriétaires, la Facco et Wamiz se sont associés pour proposer, sous la rubrique “Faire garder son animal” , un accès facilité aux diverses solutions de garde.

Quand le marché est si juteux, il n’y a pas de raison de ne pas le faire fructifier un peu plus… Car si l’on découvre sur cette infographie les races de chiens et de chats préférées des Français, on reste surtout estomaqué par le fabuleux marché que représentent les dépenses en alimentation, accessoires et soins de nos amis les bêtes : 4,2 milliards d’euros par an !
“Le pourcentage de foyers qui possèdent au moins un animal reste stable (48,4 % en 2012 contre 48,7 % en 2010)”, précise la Facco. Tout n’est pourtant pas immuable en pays animalier. Cette nouvelle enquête confirme notamment la diminution de la population canine (en moyenne, 100 000 chiens de moins par an) au profit de la gent féline. Les foyers de France comptent, en effet, 200 000 chats de plus chaque année.
Des chats en majorité donnés et qui, pour les trois-quarts d’entre eux, sont des chats européens. A ne pas confondre, aux dires de certains, avec les chats de gouttière… Mais c’est une autre histoire.

Comments are closed.