Relais du Vert Bois – Gite Normandie pour 8 personnes

LA BIODIVERSITE FRANCILIENNE EN DECLIN

A l’occasion des troisièmes rencontres naturalistes d’Île-de-France, l’agence pour la nature et la biodiversité Natureparif a dressé le 20 décembre dernier un bilan sur la résilience, (c’est-à-dire la capacité du vivant à retrouver un fonctionnement normal à la suite d’un traumatisme) de la faune et de la flore dans la région. Malgré les efforts récemment consentis par la Mairie de Paris, il n’est pas rassurant.
L’agence a étudié cinq grands groupes d’espèces – les oiseaux, les papillons, les chauve-souris les escargots et les végétaux – entre 2001 et 2010 de manière à appréhender l’évolution de ces populations sur le long terme. 
“La situation des oiseaux de la Région se confirme : une régression des effectifs est constatée […] Plus inquiétant encore, alors que les effectifs de l’ensemble des espèces observées en France augmentent de 12 % au niveau national en moyenne, ceux-ci baissent de 5% en Île-de-France”, déplore Natureparif, qui cite l’exemple des mésanges bleues et des charbonnières. L’état des populations de bruant jaune est encore plus alarmant, les effectifs ayant diminué de 13 % aussi bien en Île-de-France que sur le plan national durant la période étudiée.
“La biodiversité francilienne n’échappe pas à l’érosion observée au niveau national et met en lumière l’importance de changer notre rapport à la biodiversité et nos pratiques : plus de laisser faire, pour favoriser la résilience et encourager le développement du vivant”, analyse l’agence. En milieu urbain comme dans les champs ou en forêt, la région Île-de-France est de moins en moins accueillante pour la faune et la flore. En cause selon Natureparif, la perte d’habitats naturels, la pratique intensive de la monoculture et le réchauffement climatique.
D’une manière générale, l’urbanisation compliquerait elle aussi l’adaptation du vivant à la ville en limitant notamment les interactions entre les espèces, qui sont pourtant indispensables.
Imaginez-donc les conséquences affolantes de la mise en place et de l’extension du fameux “Grand Paris” : une raison de plus à ne plus douter de l’incohérence et du manque de clairvoyance des politiques face au monde qui les entoure…

Comments are closed.